Démarches et conseils

Si votre installation a été mise en service entre 1974 et 1991 ? Ou si l'on ne sait pas de quand elle date, quels indices peuvent nous mettre sur la piste d'une installation dangereuse ?

Si l'installation a été mise en service entre 1974 et 1991, il faut être prudent. Plusieurs indices peuvent vous interpeller, si vous ne savez pas de quand date votre installation. En arrivant dans l'habitation, il faut :

- Faire le tour des prises de courant :
S'il y a une broche de terre, il y a présomption d'un circuit en sécurité. Si la prise n'a que deux trous, est vétuste, en porcelaine ou à capot métallique, encastrée dans le bois, ou encore, si elle présente des trous dont les diamètres ne correspondent plus aux diamètres actuels des appareils, l'installation est trop ancienne. Vous devez la changer, elle n'est plus adaptée, donc dangereuse.

- Regarder le tableau électrique :
S'il n'y en a pas, il y a déjà un problème ! Le tableau regroupe tous les dispositifs de protection des circuits. Dans les anciennes installations, ces dispositifs étaient délocalisés sur chaque prise avec un petit fusible incorporé. Sur le tableau électrique, si l'on trouve des petits disjoncteurs divisionnaires, il n'y a pas de problème. En revanche, si vous trouvez des coupe-circuits à cartouches cylindriques, nous vous conseillons de les changer. De plus, si le tableau comporte des fusibles en porcelaine ou à broche, danger ! Il y a un risque de contact avec une broche active sous tension si on les manipule.

- Vérifiez s'il existe un appareil qui permet de couper le courant de toute l'installation.
Le plus souvent, le disjoncteur de l'abonné EDF est placé à l'intérieur du logement. S'il est à l'extérieur, sur le palier ou en limite de propriété, éloigné, il doit y avoir un deuxième système en tête de tableau qui doit mettre l'installation hors tension en cas de problème, sinon il y a danger.

- Vérifiez qu'il n'y ait pas de fils électriques dénudés ou de connexion apparentes.
De la même manière, il faut vérifier si les prises de courant et les interrupteurs sont correctement fixés.

- Vérifiez que l'équipement électrique de la salle de bains (ou toute pièce d'eau) reste limité.
Il faut limiter particulièrement les appareils et luminaires au voisinage de la baignoire ou de la douche. Il ne doit pas y avoir de prises électriques à proximité, sauf des prises spécifiques, soit dites « rasoir », ou celles incorporées aux armoires de toilette, qui sont protégées par un transformateur de séparation. Il y a également des distances minimales à respecter entre un appareil en fonction de sa nature, et une baignoire. Par exemple, il ne faut pas de lampe d'éclairage à douille directement au dessus de la baignoire ou de la douche, ou encore placer la machine à laver contre baignoire.